CHAPITRE 10 - LA GARDE

 

I

 

La préparation du match qui allait opposer la Khain Corporation et la Garde Synarchique fut la plus intense qu’Ilm ait jamais connue. Les membres de l’équipe avaient immédiatement été sélectionnés, et le jeune Kaelder était évidemment l’une des conditions de l’affrontement, que la Garde pouvait imposer dans une certaine mesure pour ce qui était un match sans enjeu, et sachant qu’elle avait remporté le précédent.

– Je vous cache pas que c’est la seule équipe contre laquelle on part pas favoris, avait déclaré Brynja lors de leur première réunion de préparation stratégique. A priori ils vont aligner Ragnar, Byorn, Saga et Thror, mais vous vous doutez bien que c’est sujet à modification.

C’était la première fois que l’équipe prenait autant une partie au sérieux. Il ne s’agissait pourtant que d’un match d’exhibition. Mais, Ilm le savait, l’enjeu était bien plus important que cela, tout en demeurant caché. La suprématie de la Garde Synarchique dans les Jeux constituait pour la Khain un obstacle de choix. L’emporter signifiait qu’elle pourrait devenir prédominante sur la scène politique.

Ilm, entièrement impliqué dans la préparation, avait dû étudier à fond le profil des différents joueurs adverses. Ragnar, le frère de Jördnyr, membre de la famille royale de la planète Svandia, occupait dans son équipe une fonction similaire au capitaine de la Khain : c’était un roc à même d’encaisser un maximum de coups pour protéger ses alliés. Saga, elle, était une ingénieure particulièrement connue pour pouvoir poser des mines, similaires à celles que possédait d’ailleurs Molly, mais plus volumineuses et, surtout, bien plus dévastatrices. Enfin, Thror était issu d’une espèce reptilienne capable de canaliser l’électricité pour s’en servir comme d’une arme, et les décharges électriques qu’il provoquait étaient particulièrement dangereuses.

Lorsque le jour J arriva enfin, le jeune homme se sentit étrangement faible au réveil. Comme si on lui avait injecté dans la nuit un poison paralysant les muscles.

My se tenait encore couchée, mais, réveillée aussi, elle le regardait. Il tremblait comme une feuille.

– C’est le stress, lui dit-elle en se redressant. Regarde.

Elle se rapprocha de lui et l’enserra, lui faisant profiter de sa propre chaleur. Tout de suite, Ilm se sentit mieux.

– Merci… murmura-t-il en se retournant pour l’embrasser.

Elle lui adressa un sourire radieux.

– Manquerait plus que tu sois malade… Je ne t’ai pas entraîné pour rien, quand même.

Lors de l’annonce du match, pour aider le jeune homme à être dans les meilleures dispositions possibles, elle avait été chargée de lui faire apprendre par cœur et bien plus sérieusement le maniement de l’intégralité des armes autorisées dans les Games of Glory, dans le but évident qu’il puisse réagir efficacement, et, dans la mesure du possible, instinctivement, à leur maniement chez ses ennemis.

Elle s’était acquittée de sa tâche de la meilleure des façons possibles, et Ilm ne s’était jamais montré aussi studieux.

Comme quoi.

Il se desserra de l’étreinte et sortit du lit pour aller enfiler l’uniforme qui l’affiliait à la Khain Corporation. Une veste et un pantalon gris en cuir synthétique frappés du logo de la multiplanétaire à la poitrine et au niveau de la cuisse. Une fois dans l’arène, cet équipement serait reproduit autour de son clone, et était parfaitement adapté à son rôle d’assassin une fois en jeu. De plus, la tenue était rembourrée de fines lamelles de métal souple.

Une fois le tout enfilé, il expira profondément, puis regarda une nouvelle fois My, qui avait fait de même avec une tenue de jogging décontractée. Tous deux avalèrent des cubes de protéines, sucrés et gélatineux, puis sortirent de la chambre de la jeune femme, où ils avaient passé la nuit, pour se rendre une fois encore dans la salle holographique spéciale consacrée à l’entraînement.

La pièce perdit son fond blanc pour prendre une teinte plus sombre. My s’installa dans un coin, sur une chaise qu’elle avait apportée lorsqu’ils avaient débuté l’entraînement, et Ilm matérialisa ses dagues, à défaut de pouvoir commencer immédiatement par ses katanas.

– Première vague, énonça clairement la jeune femme.

Quatre hologrammes se matérialisèrent devant lui. Ils ne ressemblaient pas à grand-chose : deux formes humanoïdes bleutées – d’après ce qu’il avait compris, ils étaient la moyenne de forme de l’ensemble des combattants répertoriés dans les Games of Glory. Le résultat avait une forme plus humaine qu’autre chose.

Les ennemis, munis d’armes différentes, l’attaquèrent simultanément. Le premier se recula et commença à le canarder avec un minigun, tandis que le deuxième activait un lance-flammes, et que les trois autres, munis d’armes de corps-à-corps, se ruaient sur lui.

Il esquiva les deux premiers sans trop de difficulté, tout en serpentant entre les balles. La tenue qu’il portait amplifiait ses capacités, et les quelques projectiles qui l’atteignirent malgré tout s’arrêtèrent sur sa combinaison.

Puis il bifurqua brutalement et sauta en avant, suffisamment vite pour qu’ils n’aient pas le temps de réagir. Les attaquants à distance furent détruits l’un après l’autre par des coups de dague aussi puissants qu’incisifs. Puis il revint sur les combattants de mêlée, qui eux aussi se dirigeaient à nouveau vers lui.

Il esquiva un premier coup en se baissant, puis frappa du coude l’hologramme le plus proche, le déséquilibrant du fait de la lourdeur de la masse qu’il portait. Il savait cependant que cette faille était un leurre et que sitôt cette dernière exploitée, les deux autres adversaires restants le massacreraient sans difficulté.

Aussi se décala-t-il et changea d’arme, récupérant un petit pistolet automatique. Ce dernier n’avait pas pour vocation de faire des dégâts monstrueux, et aucune des balles que le jeune homme tira n’aurait été létale contre des combattants en chair et en os. Mais elles avaient pour objectif d’empêcher ses ennemis de réagir rapidement en obstruant au moins un peu leurs mouvements.

Puis il repartit à l’assaut, brandissant sa main droite en avant, et transperça le corps du premier adversaire rencontré sur sa course. Ce faisant, il remonta le bras et, de son avant-bras, le repoussa tandis que l’hologramme commençait à se désagréger.

La lame d’un autre ennemi qui allait s’abattre sur lui ne rencontra ainsi que du vide, et Ilm, bondissant déjà dans la direction opposée, n’eut aucun mal à lui trancher la tête d’un mouvement transversal parfaitement exécuté.

Il ne restait plus qu’un ennemi, qui était armé de deux poings métalliques renforcés, larges de cinquante centimètres chacun. Ces derniers rencontrèrent la lame d’Ilm, qui para l’attaque avant d’effectuer une balayette. Mais son adversaire ne se laissa pas prendre à ce jeu et sauta à pieds joints au-dessus du jeune homme avant de tenter de lui porter un coup direct dans la nuque.

Mais Ilm avait senti le coup venir et levé sa dague gauche dans son dos. Cette dernière absorba la large majorité des dégâts que l’hologramme comptait lui infliger. Puis Ilm se retourna en un éclair, alors que son ennemi se réceptionnait tout juste sur le sol, et l’acheva brutalement en lui plantant ses deux dagues dans le torse.

Le dernier ennemi se dématérialisa dans un bruit sourd, et My prononça une commande vocale pour arrêter la simulation. Soudainement, Ilm sentit ses forces lui revenir, ses vêtements retrouver leur propreté et son essoufflement disparaître. En effet, le module d’entraînement holographique envoyait au cerveau de fausses informations pour lui donner une sensation de labeur.

– Alors ? demanda Ilm.

– Presque parfait, répondit My. La seule erreur que tu aies faite, c’est d’avoir anticipé une demi-seconde trop tard le coup à la nuque.

Le jeune homme fit une légère moue.

– Pas encore assez bon…

– Tu veux recommencer ? dit la jeune femme.

Ilm hocha la tête, et débuta une nouvelle simulation.

II

 

À quinze heures, les quatre combattants de la Khain Corporation et leur équipe d’encadrement furent convoqués dans le hangar du quartier général. Aucun changement n’avait été opéré dans la composition de la Garde Synarchique, aussi il en allait de même pour celle de la Khain : Jördnyr, Molly et Jasper, comme lors de sa première sortie compétitive, seraient là pour accompagner le jeune homme dans sa croisade secrète.

Brynja était tout sourire. Elle semblait totalement satisfaite de la préparation draconienne des différents membres. Quant au capitaine de l’équipe, il demeurait parfaitement stoïque, comme pour tous ses autres matchs.

À quinze heures quinze, tout le groupe embarqua dans la navette qui allait les conduire jusqu’à l’Arène d’Arkashan. Ilm ne pensait plus qu’au match. Il ne pouvait pas non plus oublier la nouvelle apparition d’Eir. Elle qui était auparavant l’ange qui le guidait dans la tempête, elle avait désormais une apparence de plus en plus inhumaine. Mais elle était toujours l’Eir qu’il avait aimée dans les Catacombes, et qui était morte le jour où le Synarque avait envoyé sa Garde exterminer les habitants, comme des nuisibles dans un égout.

Il chassa ces pensées de son esprit un instant et revint dans la réalité. Ils avaient quitté la navette après être arrivés à l’arène, et étaient désormais en train de se diriger vers la salle de connexion. Il était quinze heures trente. Plus qu’une demi-heure et ils prendraient le contrôle de leurs clones.

Leur arrivée dans ladite salle provoqua un tonnerre d’applaudissements. Bien que n’étant qu’un match d’exhibition, cet affrontement était une rencontre au sommet pour le public : les deux équipes invaincues, en avance sur tous leurs concurrents, le jeune prodige de la Khain Corporation contre toute l’expérience de la Garde Synarchique, meilleure formation des Games of Glory depuis leur création, presque jamais dépassée.

Après un dernier briefing avec Brynja, les membres de l’équipe de la Khain allèrent s’asseoir dans leurs sièges d’interface et attendirent en discutant de la stratégie. Il fallait dire que l’entraîneuse en chef avait décidé de faire les choses en grand, et de bousculer un peu les habitudes, sans pour autant changer le style de jeu, tout en contrôle, des joueurs dont elle avait la charge.

À quinze heures cinquante-cinq, les sièges se mirent en route et ils furent transportés dans leurs clones, au sein de la salle à la lumière tamisée qui allait très bientôt s’ouvrir sur l’Arène d’Arkashan. Tandis que la speakerine Aina récapitulait les règles comme à son habitude, Jördnyr décida qu’il était temps d’encourager ses coéquipiers.

– Bon, je vais pas vous mentir, comme l’a déjà dit Brynja, on part pas favoris. Mais je crois que j’ai jamais été autant enthousiasmé par un match. Oubliez pas que malgré les apparences, l’enjeu de la confrontation est énorme. Alors on doit surtout pas se foirer. On donne tout, on applique la stratégie de Brynja… et on démolit la Garde Synarchique.

Ce fut sur ces mots que la porte s’ouvrit, et que les combattants purent entrer dans l’Arène d’Arkashan, une fois de plus. Mais la plus importante de toutes.

III

 

Ilm s’équipa de ses dagues habituelles pour commencer la partie, puis suivit ses compagnons jusque devant l’entrée du portail. Les groupes avaient déjà été prévus par Brynja : cette fois-ci, Ilm irait avec Jasper, et Molly avec Jördnyr.

– C’est bon pour tout le monde ? demanda le capitaine.

Ses quatre coéquipiers acquiescèrent. Ils avaient passé tant de temps à se préparer qu’oublier maintenant aurait été une bien mauvaise réaction.

Plus aucun mot ne fut échangé jusqu’à ce que l’ouverture du portail et le début du match ne viennent instantanément les changer en machines.

Ils quittèrent donc leur base pour se rendre sur la plateforme. Cette dernière paraissait étrangement sombre par rapport à d’habitude. Et la raison arriva bien vite. Un guerrier ennemi draguait l’électricité jusqu’à lui, faisant faiblir la luminosité ambiante. Il était seul, en éclaireur, et exhibait ses dents dans un grognement de mauvais augure. Il s’agissait de Thror. Ce dernier était le seul représentant de la Garde Synarchique appartenant à l’espèce des K’ellor, confirmé par sa peau couverte d’écailles brunes et par la collerette épineuse qui venait agrémenter son visage.

Jördnyr et Molly n’avaient pas besoin d’y faire attention, et filèrent immédiatement vers leur point de victoire, tandis que Jasper effectua un sprint extrêmement rapide proportionnellement à sa stature massive. Mais leur adversaire écaillé avait déjà fui en empruntant un autre portail. Les deux joueurs le suivirent immédiatement, et tombèrent sur trois membres de la Garde Synarchique, qui étaient passés par le chemin le plus long pour ne prendre aucun risque.

Leur point de victoire venait d’être verrouillé et avait commencé à drainer, lentement mais sûrement, l’énergie du bouclier de la base Khain. Néanmoins, Jördnyr et Molly en avaient fait de même de leur côté, et avaient forcément été plus rapides. Ils se dirigeaient probablement déjà vers le point médian pour prendre de l’avance, et Ragnar, le seul gladiateur qui manquait à l’appel, ne serait pas suffisant pour les empêcher d’agir.

La mission d’Ilm et Jasper était simple : ils devaient retarder leurs adversaires à n’importe quel prix. Et en deux contre trois, le prix risquait d’être leur mort.

Protégeant Ilm de toutes ses forces, Jasper brandit son lance-flammes, qui commença à cracher son souffle brûlant sur Thror et ses deux coéquipiers, l’ingénieure technologique Saga, et Byorn, le meilleur soigneur des Games of Glory.

Ilm activa son camouflage optique, et, profitant de la brume créée par l’arme de son allié, commença à se mouvoir dans la salle du point de victoire. Mais alors qu’il s’apprêtait à passer derrière ses ennemis, il fut accueilli par un barrage de tirs de plasma.

Saga possédait, en lieu et place de jambes, deux longues protubérances métalliques qui se terminaient par de petits réacteurs. Ces derniers la maintenaient cinquante centimètres en l’air, juste au-dessus du nuage dégagé par le lance-flammes. Et dans cette posture, elle n’avait pas tardé à repérer les mouvements du jeune homme.

Ilm, touché au torse, fut forcé de reculer. Il sentait qu’il n’allait pas tarder à y passer, et pendant ce temps, Jasper était assailli par Thror, dont une décharge électrique venait de lui toucher le visage, permettant au reptilien de s’approcher pour le poignarder des mêmes dagues qu’Ilm affectionnait tant.

Fichu pour fichu, il se résolut à tenter un assaut éclair. Il réactiva son camouflage, effectua une roulade, puis un pas de côté, et bondit sur Saga. Lui attrapant la cuisse, il se poussa en avant et dirigea sa lame vers la poitrine de son adversaire. Cette dernière l’aspergea d’une rafale de plasma qui vint aggraver sa blessure.

Cette fois-ci, il était condamné. Mais il avait réussi à faire mouche, et du sang coulait de la plaie qu’il avait ouverte chez son ennemie.

Sa satisfaction fut cependant de courte durée, car aussitôt, le saignement s’arrêta et il vit la plaie se refermer. Il comprit immédiatement de quoi il retournait. Derrière elle, Byorn, un humain d’un mètre soixante dont le haut du visage était engoncé dans un masque métallique, brandissait sa main gantée de fer, de laquelle s’échappait un rayon lumineux vert dirigé vers sa camarade.

Il la baissa soudain et brandit son propre pistolet, qui alla achever le jeune homme.

 

IV

 

Lorsqu’Ilm émergea du vide, quelques secondes plus tard, Jasper se tenait à ses côtés. L’aura bleutée de sa téléportation dans la base l’entourait encore. Une voix dans leur tête leur indiqua que les réparations étaient terminées.

Molly et Jördnyr n’étaient pas là, mais c’était prévisible. Tapotant sur son avant-bras droit, Ilm activa la carte de l’Arène. Le duo, indiqué par deux points bleus, se trouvait au point de victoire allié. Et le constat était horrifiant : la Khain Corporation ne contrôlait plus que celui-ci. Si les points de crédit, garants de la supériorité économique d’une équipe sur l’autre, étaient toujours vierges, deux points de victoire étaient désormais contrôlés par la Garde Synarchique.

Les deux combattants toujours à la base échangèrent un regard : les choses ne se passaient pas selon le meilleur scénario. Mais avec leur mort, c’était à prévoir, et Brynja les avait déjà briefés à ce sujet.

Ils se remirent en marche et coururent jusqu’au portail, non sans avoir acheté des améliorations de puissance pour leurs armes respectives. Une fois sur la passerelle, ils ne se dirigèrent pas vers leurs alliés, mais immédiatement vers le point ennemi.

Si trois joueurs de la Garde Synarchique se trouvaient de l’autre côté, alors leur point de victoire était sous-protégé. Pour l’instant, ils avaient peut-être un léger avantage stratégique, du moins s’ils parvenaient à contrôler ce point avant que les adversaires ne verrouillent le leur.

Le point de victoire ennemi n’était effectivement pas gardé, et dix secondes plus tard, il était contrôlé par la Khain Corporation. Ilm jeta un œil au score : le bouclier protégeant la base de la Garde Synarchique avait encore 95 % de son énergie, et le leur, 97 %. Le jeune homme sourit – ils étaient en avance.

Jasper adressa à son jeune vis-à-vis un signe de tête entendu, et ils se remirent en mouvement. Sortant par la porte nord de la salle, ils se dirigèrent vers le point de crédit le plus élevé de l’arène. Maintenant qu’ils avaient assuré une avance, aussi légère fût-elle, ils allaient chercher à prendre également le large au niveau de l’économie.

Dans la Fonderie de Svandia, certaines armes devenaient disponibles à l’achat à partir d’un certain temps, mais dans l’Arène d’Arkashan, tout était fonction du nombre de crédits récoltés, que ce fût en tuant les ennemis, en laissant simplement le temps passer, où en verrouillant les deux points de crédit qui se trouvaient aux extrémités sud et nord de la carte.

Un léger bip indiqua au duo que Molly venait d’être tuée. Jördnyr avait réussi à s’échapper du piège, mais les ennemis étaient en train de verrouiller le point de victoire de la Khain, ce qui signifiait qu’ils allaient bientôt reprendre l’avantage. Pour l’instant, ils semblaient plus viser le fait de venir rapidement à bout du bouclier. Qu’à cela ne tienne, eux obtiendraient plus rapidement des armes plus puissantes – Jördnyr se dirigeait d’ailleurs déjà, de son côté, vers le point de crédit sud. Il n’aurait sans doute pas le temps de le verrouiller en entier avant l’arrivée des ennemis, mais il pourrait au moins les retarder, et au mieux, préparer le terrain.

Une fois le point de crédit nord verrouillé, Ilm et Jasper montèrent jusqu’au téléporteur qui se trouvait de l’autre côté du point, et revinrent instantanément sur la plateforme. Ils traversèrent cette dernière et arrivèrent au fameux point de victoire allié. Jördnyr ne s’y trouvait déjà plus : il avait effectué sa commande de rappel pour revenir à la base de la Khain, et reformer son duo avec Molly. L’heure du regroupement à quatre n’était pas encore arrivée.

Et à peine Ilm et Jasper avaient-ils fini de verrouiller le deuxième point de crédit que trois ennemis arrivaient sur eux, à nouveau Saga, Thror et Byorn – le trio parfait pour venir chercher des joueurs en infériorité numérique. Dans cette configuration, ils étaient impossibles à tuer – et les mines dont disposait Saga, qu’elle venait évidemment de disposer au niveau des deux sorties, empêchaient toute fuite aux deux combattants, qui n’avaient plus qu’à mourir, une fois encore, sous les coups de leurs bourreaux, après avoir tenu le plus longtemps possible.

V

 

Dès sa résurrection, Ilm constata avec bonheur que ses nouvelles dagues étaient désormais disponibles. Il ne pouvait pas encore acheter ses katanas, mais ce boost de puissance allait définitivement lui être utile. En jetant un œil à côté de lui, il vit que Jasper venait d’avoir la même réaction, car il retroussait ses babines, laissant entrevoir des dents pointues qui allaient parfaitement avec la corne de son front et son allure massive. Le prédateur n’était jamais loin.

Cinq secondes plus tard, Jördnyr et Molly apparurent dans la base. Le jeune homme avait profité de ce laps de temps pour jeter un coup d’œil à la carte : la Garde Synarchique avait pris le contrôle de deux des trois points de victoire, et allait très bientôt récupérer celui dont Ilm et Jasper avait pris possession un peu plus tôt. De fait, pour l’heure, les deux équipes affichaient une égalité parfaite avec, de part et d’autre, 83 % de leurs boucliers respectifs.

Néanmoins, c’était maintenant bien la Garde qui avait l’avantage. Ils avaient verrouillé un point de crédit et désactivé le deuxième sans prendre le temps d’aller plus loin – en outre, les cinq éliminations qu’ils avaient accomplies leur garantissaient à eux aussi l’accès aux nouvelles armes, et peut-être même à quelques bonus de puissance. La partie demeurait serrée, mais ils avaient désormais une longueur d’avance.

– Bon, c’est pas au mieux, résuma Jördnyr. Mais on n’oublie surtout pas qu’on est encore dans les scénarios positifs, et Brynja avait prévu ce cas de figure. Maintenant, on se regroupe sur le Juge, et on les prend de court.

Ils avaient perdu quinze secondes dans cette base, et c’était déjà trop. Pour autant, toutes les quatre minutes, l’ensemble des points de contrôle étaient réinitialisés, et les salles se fermaient temporairement. Cela leur donnait un léger répit, ainsi qu’un avantage tactique.

Ils se séparèrent à nouveau, pour peu de temps cette fois-ci. Ilm et Jasper se rendirent une fois de plus au point de victoire ennemi, et Jördnyr et Molly au leur. Puis ils se téléportèrent immédiatement à la base, alors même que le jeune homme et son imposant camarade n’avaient pas verrouillé l’objectif. Mais leur but était uniquement d’attirer la Garde Synarchique vers un point éloigné des différents portails de téléportation – ils prenaient ainsi quelques secondes d’avance.

Ils empruntèrent immédiatement celui de leur base pour arriver sur la plateforme. Et cette dernière était désormais bien moins accueillante, puisque le Juge, une montagne de métal bipède et munie d’un gigantesque lance-flammes, bien plus puissant que celui de Jasper, venait d’y apparaître. Néanmoins, le détruire assurait à l’équipe qui y parvenait un boost de puissance non négligeable, qui pouvait lui permettre d’accélérer le rythme de la partie.

S’ils faisaient les choses proprement, les quatre coéquipiers pourraient le détruire en quinze secondes. C’était à peine moins que le temps qu’il faudrait à la Garde Synarchique pour rentrer à sa base et se rendre à son tour sur la plateforme. Tout allait se jouer sur le fil.

Ils engagèrent le monstre de fer, Ilm entaillant sa carapace tandis que Jasper lui altérait la vue. Jördnyr, muni d’une grande masse, le frappait également au niveau des jambes, tandis que Molly, de son fusil de précision énergétique, visait sa tête pour l’affaiblir.

Soudain, une lueur rouge sortit de l’arme du Juge, et ils s’éloignèrent vivement alors qu’un jet enflammé surpuissant envahissait la plateforme dans un rayon de cinq mètres. Dès qu’il se fut tari, ils repartirent à l’assaut – celui qui devait mettre un terme au combat, car ce robot géant, malgré sa stature imposante, n’était pas conçu pour résister longtemps à une attaque groupée, et son pattern était défini et entièrement prévisible.

Plus que cinq secondes avant l’arrivée présumée de l’équipe de la Garde Synarchique sur la plateforme. Ils avaient un léger retard. Le Juge se dressa soudain en dépliant ses jambes métalliques, et une aura bleue envahit son corps. Ilm et Molly reculèrent, tandis que Jördnyr et Jasper restaient au corps-à-corps. Soudain, le robot géant se déchargea d’une vague d’énergie, qui vint frapper les deux combattants de plein fouet. Ils furent repoussés de quelques mètres, mais tinrent sur leurs jambes, et repartirent immédiatement à l’assaut.

Ce fut à ce moment que la Garde Synarchique déboula sur la plateforme, avec une seconde d’avance. Ils n’avaient donc pas bougé comme prévu. Probablement avaient-ils anticipé ce qui allait se produire juste à temps pour arriver ici. Ils avaient encore dix mètres à parcourir avant d’arriver à portée d’attaque du colosse métallique, mais le léger retard accusé par l’équipe de la Khain Corporation risquait fort de leur donner ce temps.

– Continuez ! hurla alors Jasper. Je vais les ralentir !

Il se retourna et fonça tête baissée sur ses quatre ennemis. Le soigneur Byorn fut alors percuté de plein fouet par la charge du mastodonte, et fut propulsé en arrière… jusque dans le portail de téléportation menant à la salle du point de victoire, qui était à sens unique. C’était un coup de chance, mais ainsi, la Garde se retrouvait sans son précieux soigneur, et en infériorité numérique. Elle n’avait pourtant pas dit son dernier mot.

Saga et Thror avaient été rejoints par Ragnar, le capitaine de la Garde Synarchique. Le frère de Jördnyr était légèrement plus petit de taille, mais sa carrure, complétée par une tête ovale et une barbiche brune, était tout aussi impressionnante. Les parements rouge et or de la Synarchie venaient en outre lui donner l’apparence d’un animal dangereux en pleine charge, ce qui contrastait avec l’intelligence qui pétillait dans ses yeux et avec la grâce de ses mouvements.

Ramenant un pied en arrière, et pliant l’autre, il se mit soudain à crier. Un rugissement presque bestial, qui fut accompagné par la formation, tout autour de lui, d’une nappe de brume blanche. La température sur la plateforme diminua d’un coup drastiquement. Et, sans crier gare, Ragnar bondit en avant, et s’envola, porté par le nuage glacé, qui fondit comme un démon sur les quatre membres de la Khain Corporation. Molly, Jördnyr et Ilm furent forcés à reculer, quand Jasper le prit de plein fouet et tomba à genoux.

Profitant de cet accès de faiblesse, Saga et Thror se ruèrent sur lui et lui administrèrent une salve d’énergie destructrice. Le mastodonte s’effondra au sol, la langue pendante. Ils étaient désormais en trois contre trois, et le capitaine de la Garde Synarchique était maintenant à portée du Juge. Jördnyr revint alors à la charge. Le colosse de métal titubait, et il ne faudrait plus grand-chose pour l’achever.

Les deux frères ennemis se rentrèrent dedans, la masse métallique de l’un contre la gigantesque hache de l’autre. Au même moment, Saga écarta une mèche de cheveux bruns de son front et, levant les bras, visa la tête du Juge. Le coup partit.

Mais Molly, munie de son fusil de précision, loin d’avoir été choisi par hasard, avait été plus rapide. La tête du géant de fer sauta, puis retomba brutalement sur le sol. Le reste de la carcasse du colosse se laissa choir à son tour, avant d’entrer en combustion. D’ici quelques secondes, il n’en resterait plus rien.

– OUI !

Ilm n’avait pu s’empêcher de crier son excitation, baissant sa garde le temps d’une demi-seconde. Et Thror, qui ne se trouvait plus loin de lui, avait profité de ce moment. Il lui fonça dessus tout en préparant, de sa main droite, une décharge électrique mortelle à destination du jeune homme. Mais celui-ci se reprit immédiatement et activa son appareil de camouflage.

Le rayon d’énergie propulsé par le guerrier écailleux ne traversa que du vide, et avant qu’il n’ait eu le temps de réagir, le jeune homme, dans son premier geste héroïque du match, s’était comme matérialisé à ses pieds pour se redresser tout en le transperçant de long en large, avant de lever un deuxième bras pour lui strier le visage. Aveuglé, Thror s’étala de tout son long sur le sol froid de la plateforme. L’augmentation de la puissance du clone offerte temporairement par le Juge se faisait déjà ressentir dans l’esprit d’Ilm. Et au même moment, Ragnar et Saga battaient en retraite, non sans un regard mauvais échangé entre les deux frères – mais aucun mot.

 

VI

 

– Fais attention à ce genre d’erreurs, le sermonna Jördnyr lorsqu’ils se téléportèrent dans leur base.

– Les erreurs sont des opportunités, répliqua Ilm, un sourire en coin. Je… pardon, je ferai plus attention.

Il savait que son capitaine d’équipe ne lui en tiendrait pas rigueur. Il avait apporté à la Khain sa première élimination, et grâce à l’action commune des quatre joueurs, l’équipe était revenue dans le match – si tant est qu’elle avait vraiment été loin derrière.

Néanmoins, la trentaine de secondes dont avait bénéficié la Garde Synarchique lui avait permis de prendre une avance importante : son bouclier protecteur se maintenait à 81 % de son énergie, tandis que celui de la Khain affichait 75 % et continuait de baisser.

– Maintenant, on joue groupés et on profite de notre avantage, résuma le capitaine.

Et ils s’élancèrent.

Les minutes suivantes passèrent largement à leur avantage. En un laps de temps très court, ils récupèrent les trois points de victoire et les deux points de crédit de l’Arène d’Arkashan. La Garde Synarchique refusait systématiquement le combat tant que le boost de puissance octroyé par le Juge était encore actif, ce dernier durant lui-même trois minutes.

Leur contrôle de la carte était néanmoins total et leur économie se portait désormais bien mieux. Tout ce dont ils avaient maintenant besoin, c’était un combat dont la victoire totale leur apporterait une avance suffisante pour devenir presque irrattrapable.

Ils avaient simplement besoin d’une imprudence. Mais cette imprudence n’arriva pas. La Garde Synarchique préférait se laisser distancer un certain temps que de capituler dans la partie. Ils s’étaient vraisemblablement séparés à leur tour en deux groupes, et jouaient avec le feu pour gagner quelques secondes, ciblant en priorité les points de crédit, et ne prenant même pas le temps de les verrouiller, se contentant de les désactiver au détriment de la Khain.

Pour autant, ils devaient continuer à appliquer la stratégie de Brynja. En effet, s’ils se séparaient à leur tour en deux pour tenter d’intercepter plus rapidement leurs adversaires, ils prenaient le risque d’un regroupement rapide de ces derniers, qui les prendraient de vitesse et, en tuant un ou deux joueurs, pourraient profiter de leur supériorité numérique temporaire pour maintenir l’écart à un niveau peu important.

Restant donc groupés, ils parcouraient l’Arène d’Arkashan de long en large, cherchant à tendre un piège à leurs adversaires sur la plateforme à un moment, puis à la sortie d’un point de victoire à l’autre. Mais ils n’y parvinrent pas – et lorsque l’augmentation de puissance octroyée par la mort du Juge arriva à son terme, au bout des trois minutes, ils n’avaient toujours engagé aucun combat. Et par ailleurs, les points venaient d’être réinitialisés, et ils avaient ainsi perdu leur contrôle de la carte.

Pour autant, leur situation restait favorable : leur bouclier conservait encore 70 % de son énergie, alors que celui de la Garde Synarchique venait de passer sous la barre des 50 %. Ils venaient probablement de dépasser la moitié de la partie, et leur avance était importante – mais pas suffisante. La Garde Synarchique n’attendait qu’une petite erreur pour reprendre l’avantage. Ou une bonne escarmouche.

La réponse vint alors que les joueurs de la Khain Corporation se trouvaient au sud de la carte, à mi-chemin entre la salle de leur point de victoire et le point de crédit le plus proche. Ilm sentit sa peau se tendre, alors que la température baissait autour d’eux. Cela ne pouvait signifier qu’une chose.

L’instant d’après, exactement de la même façon que précédemment, la tempête de froid créée par Ragnar leur fondit dessus. Et, sur ses talons, ses trois coéquipiers. Jördnyr avait tout juste eu le temps de réagir, et, appuyant de son bras droit sur son épaule gauche, activa un champ de protection généralisé à l’ensemble de l’équipe. Bien que momentanément paralysés par l’attaque provoquée par le capitaine de la Garde Synarchique, ils en furent bien moins affectés, et se retrouvèrent immédiatement prompts à réagir.

Empoignant les katanas qu’il venait enfin d’acheter, Ilm activa son camouflage, et quitta la zone de brouillard créée par son adversaire, avant de fondre sur Byorn. Il savait que s’ils parvenaient, une fois encore, à sortir le soigneur du combat, leur victoire serait pratiquement actée. Mais lorsqu’il abattit sa lame, cette dernière se retrouva bloquée par une force presque invisible.

En y regardant mieux, le jeune homme put distinguer un bouclier sphérique et transparent autour de son adversaire. Celui-ci sourit, et soudain, disparut de son champ de vision dans un grand flash lumineux. Et quand la lumière se fut dispersée, Thror se trouvait à sa place, et souhaitait bel et bien prendre sa revanche.

De la dague plus imposante pour laquelle il avait opté, il sectionna le poignet droit de son adversaire. Ilm lâcha son katana, et manqua de tomber à la renverse. Se retenant de hurler, luttant de son mieux contre la douleur, il para de sa main valide le coup fatal qui lui était adressé, avant de tenter d’envoyer son genou dans le ventre de la créature écailleuse. Cette dernière l’arrêta sans aucun problème de sa main droite, avant de viser le cou du jeune homme, qui laissa son corps chuter en arrière pour esquiver, puis prit appui sur sa paume pour se relever d’un bond, un mètre plus loin. Il réactiva son camouflage et battit en retraite.

Revenant sur ses pas, il constata que le combat était très mal engagé pour ses coéquipiers. Ragnar, admirablement soutenu par Byorn, contenait presque sans aucun mal les assauts de Jördnyr et Jasper. Et le soigneur se maintenait toujours dans l’angle mort de Molly, l’empêchant de le viser. Ilm vit alors cette dernière lever un bras en l’air, et une petite lueur rouge s’allumer sous son poignet.

Une ombre passa au-dessus de l’Arène, tandis qu’Ilm, sortant de la zone qu’elle couvrait, entreprenait de se rapprocher du soigneur par derrière. Mais Thror était toujours sur ses talons, et il peinait de plus en plus à esquiver ses décharges électriques.

Comprenant soudain ce que sa coéquipière cherchait à faire, le jeune homme se retourna, puis se mit presque à plat ventre, avant de prendre appui sur ses deux jambes pour bondir dans une ligne presque droite vers son adversaire non-humain. Le guerrier K’ellor savait qu’il n’aurait pas le temps de réagir. Aussi il leva son pied en avant pour réceptionner Ilm et l’envoyer s’écraser contre un mur avant de reculer à son tour.

Chutant lourdement sur le sol froid, le jeune homme savait qu’il n’avait plus beaucoup de temps. Il se releva, et s’empressa de sortir de la zone d’attaque visée par Molly, avant de foncer sur Byorn. Derrière lui, une explosion gigantesque se produisit. S’aidant du souffle créé, Ilm accéléra et sauta sur le soigneur, en serrant les lèvres.

Son adversaire réagit et brandit son pistolet. Qu’à cela ne tienne, Ilm l’emporterait dans la tombe. Il l’agrippa aux épaules pour lui faire perdre l’équilibre, et lui trancha la gorge, alors que les balles de plasma lui transperçaient la peau.

 

VII

 

Une immense satisfaction l’envahit alors même qu’il baignait encore dans le vide. Cette poussée d’adrénaline était incroyable, et il venait d’effectuer sa deuxième élimination. Et la Khain Corporation, si elle n’avait pas remporté le combat, terminé sur un statu quo après la mort des deux premiers joueurs, maintenait son écart.

– C’était presque propre, concéda Jördnyr, réapparaissant avec Molly et Jasper aux côtés du jeune homme. On y retourne.

Le bouclier ennemi ne possédait plus que 30 % de sa puissance, contre le maintien à 70 % du leur. Ils avaient une avance de plus en plus sérieuse – si seulement elle pouvait se traduire par un combat remporté ! Mais la Garde Synarchique était la meilleure équipe de tous les temps, et elle ne se rendrait pas avant que son Cœur Énergétique n’ait explosé.

Leur avance était désormais suffisamment importante pour qu’ils puissent retourner sur la plateforme. Un nouveau Juge était apparu à la place de l’ancien dès la fin de l’augmentation, et il était temps de le tomber à nouveau. D’autant plus qu’avec leur pression et leur avance importante, ils ne risquaient pas une contestation d’envergure tant que le timing restait à leur avantage.

Cette fois-ci, ils prendraient donc leur temps.

Une fois arrivés sur place, ce fut Molly qui engagea seule le combat contre le nouveau monstre métallique, parfaitement identique au précédent. Pendant ce temps, postés au niveau de l’entrée nord de la plateforme, ses coéquipiers attendaient. Ils ne devaient pas mettre trop de distance entre eux, au risque de voir l’un des combattants mourir prématurément. Aussi misaient-ils sur les probabilités.

Et la Garde Synarchique finit par prendre le risque. Mais elle sortit par le portail de téléportation de leur base – celui qu’ils auraient pu prendre pendant au moins une minute, et qu’ils n’empruntaient que maintenant. La chance avait joué contre la Khain. Abandonnant l’assaut, Molly, qui avait jusqu’ici esquivé adroitement tous les tirs du Juge, le laissant relativement affaibli, désengagea et alla rejoindre des coéquipiers. De part et d’autre du géant de fer, les deux formations se toisèrent pendant quelques secondes. Jördnyr ne lâchait pas son frère d’une semelle, prêt à réactiver son bouclier d’invincibilité de groupe à la moindre attaque frontale.

Pendant que la Khain avait fait son chemin jusqu’à la plateforme, cependant, la Garde avait sécurisé un point de victoire. Dans la mesure où tous les autres points de contrôle de l’Arène d’Arkashan étaient encore vierges, elle avait donc un léger avantage, et elle gagnait à rester immobile. Même si elle ne le voulait pas dans ces circonstances, c’était à la Khain de prendre l’initiative.

– Jasper, murmura le capitaine, sors de la plateforme et va verrouiller notre point. S’ils engagent le Juge, on essaie de les contenir. Reviens le plus vite possible.

L’intéressé acquiesça, et tourna immédiatement les talons pour aller s’acquitter de sa tâche. Dès qu’il eut passé le portail, la Khain se retrouva en infériorité numérique, et la Garde Synarchique sauta ainsi sur l’occasion, s’avançant tout en contournant le Juge. Si ce dernier fit mine de les attaquer, il s’immobilisa à nouveau dès qu’ils eurent quitté son champ de vision restreint.

Ils s’étaient plus ou moins volontairement mis dans une posture désavantageuse vis-à-vis de la Garde Synarchique pour la pousser à agresser. Dans l’absolu, s’ils avaient tous quitté la plateforme, leurs ennemis auraient pu, sans aucun problème, détruire le Juge et profiter de son amélioration pour revenir à égalité, voire reprendre le dessus. Tandis que s’ils cherchaient à tuer le Juge malgré tout, ils prenaient le risque, très fort, de se le faire voler grâce à l’effet paralysant de la vague de froid de Ragnar.

Mais c’était justement le Juge qu’ils comptaient utiliser pour compenser leur sous-effectif, en plus de la capacité d’Ilm à supprimer un ennemi instantanément. De son fusil de précision, Molly le visa et tira. Comme piqué par un insecte, le colosse métallique sembla se réveiller, et se dirigea lentement vers eux. Or, la première chose qui apparut dans son champ de vision était la Garde Synarchique, au grand complet. Il chargea son lance-flammes, et l’activa, auréolant la plateforme d’une lumière rougeoyante.

Les joueurs de la Garde se dispersèrent vivement, et la Khain en profita pour tenter une percée, ciblant une fois encore le soigneur en priorité. Ilm piqua un sprint jusqu’à lui tout en préparant son coup, mais une nouvelle fois, sa lame rencontra le bouclier sphérique de son adversaire. Dans le même temps, Ragnar s’était repositionné, et lui fondit dessus dans sa vague de froid. Jördnyr arriva juste à temps pour lui faire profiter de sa propre protection, mais le jeune homme dut poser un genou à terre.

Thror n’en attendait pas plus. Accourant auprès de Byorn, il sauta en l’air puis, tout en tournant sur lui-même, fondit sur Ilm et, cette fois-ci, le tua pour de bon.

 

VIII

 

Comment avaient-ils pu en arriver là ? Ce fut la question que se posa Ilm, sans la formuler clairement, une fois que tous furent revenus à la base. Après sa mort, l’affrontement avait tourné à la catastrophe, et Jasper avait pris sur lui de ne pas intervenir pour verrouiller un maximum de points de contrôle. Mais la Garde Synarchique, en plus d’avoir oblitéré ses ennemis, avait pris possession de l’amélioration du Juge. Ils seraient presque inatteignables pour les trois prochaines minutes. Le timing était catastrophique, car il permettrait à la Garde de ne pas être affaiblie par la réinitialisation, car même après cela, l’augmentation de leur puissance se maintiendrait pendant encore un certain temps.

Les minutes suivantes virent donc la Khain lentement perdre du terrain pour finalement revenir à égalité avec son adversaire. Tous deux possédaient encore 25 % de leurs boucliers. Ilm s’en voulait à mourir, car c’était bien son erreur qui avait coûté si cher. Poussé par sa fougue, il avait plongé tête baissée dans le piège tendu par la Garde Synarchique, et s'en mordait maintenant les doigts.

La partie n’était, du reste, pas terminée, et la Khain Corporation venait simplement de voir ses chances de victoire diminuées d’un quart. Une fois l’amélioration du Juge terminée, ils cessèrent de fuir le combat. Ils devaient agresser, c’était le but de leur stratégie. Et ils en trouvèrent finalement l’occasion devant le point de victoire médian.

Deux membres de la Garde Synarchique étaient vraisemblablement occupés à verrouiller ce dernier, ce qui donnait l’occasion à leurs adversaires d’attaquer. Évidemment, ils savaient que ce serait bien trop facile de faire ainsi, et que les deux membres restants devaient attendre quelque part. Aussi s’étaient-ils assurés d’avoir plusieurs coups d’avance, ce qui, dans un système où les deux équipes disposaient de plusieurs dizaines d’analystes, n’était pas aisé.

Ils commencèrent par se séparer : Jasper alla tout seul, tandis que Jördnyr, Ilm et Molly se regroupèrent. Le but avoué était de prendre leurs deux ennemis en tenaille. Mais ils se doutaient de la réponse. Les deux joueurs restants de la Garde Synarchique, attendant en embuscade, allaient en profiter pour arriver par derrière et tenter de tuer le mastodonte avant que ses alliés ne parviennent à son niveau. Il fallait donc qu’ils aillent au plus vite.

Comme prévu, tandis que Saga et Byorn verrouillaient le point, Ragnar et Thror s’élancèrent sur lui, après s’être cachés derrière le gros pilier circulaire qui coupait en deux l’accès au point de crédit sud.

Cette fois-ci, le piège se referma sur eux, alors qu’Ilm apparaissait juste derrière le K’ellor. Sans même lui laisser le temps de réaliser ce qui se passait, il lui trancha la nuque de son katana, avant de pousser en avant le corps sans vie du clone. Il sauta dessus, et, s’en servant de support pour prendre un peu de hauteur, dirigea vers Ragnar un coup de pied croissant.

Le frère de Jördnyr esquiva adroitement, et répondit d’un puissant direct du droit qui envoya son opposant voler sur plusieurs mètres. Se réceptionnant tant bien que mal, Ilm se relança immédiatement, toutes dents dehors et le visage déformé par un étrange sourire. Arrivé au niveau du capitaine de la Garde Synarchique, il s’accroupit et effectua une balayette. Cette dernière fit mouche et Ragnar tomba à la renverse, mais il se rattrapa immédiatement pour se relever quelques mètres plus loin.

Ilm s’en fichait s’il ne parvenait pas à le tuer. Son objectif était uniquement de le ralentir. Il fallait l’empêcher, aussi longtemps que possible, d’activer sa vague de froid dévastatrice, qui était suffisamment puissante pour désamorcer un combat bien engagé. Du coin de l’œil, le jeune homme pouvait apercevoir Jördnyr et Jasper, assistés par Molly, tenter de prendre le meilleur sur Byorn et Saga. Cette dernière avait acheté, à son précédent passage, une hache massive pour seconder son pistolet à plasma, et se défendait comme une forcenée, tandis que Byorn corrigeait ses erreurs en soignant ses blessures, lui-même protégé par celle qu’il défendait. Mais en sous-effectif, ils n’allaient pas résister longtemps. Et Ragnar le savait.

Se détournant soudain du jeune homme, il commença à courir vers le point de victoire où se déroulait le cœur des combats. Ilm réagit immédiatement et le poursuivit – mais seuls quelques mètres séparaient les deux points d’affrontement : même si le jeune homme allait clairement plus vite, il ne pourrait pas le rattraper à temps.

– Attention ! cria-t-il.

Mais il savait que c’était vain.

Ragnar déclencha sa vague de froid, et fondit comme la tempête sur ses adversaires. Jördnyr avait déjà utilisé son bouclier de zone, et ils étaient complètement exposés aux dégâts produits. Lorsque le brouillard disparut, après avoir traversé toute la salle du point de victoire, ils n’étaient pas encore morts, mais tous les deux à terre.

Le capitaine de la Garde Synarchique avait lui aussi acheté une nouvelle arme, complétant sa propre hache avec un fusil à pompe. Pressant la détente, il commença par faire éclater la tête de Jasper, qui était le plus affaibli. Un sang noir éclaboussa les parois de la salle.

Ragnar se tourna alors vers Jördnyr, et marqua une pause. La vengeance était un plat qui se mangeait froid, sans doute. Et elle causerait sa perte. Avant qu’il n’eût eu le temps de faire son office, un tir de précision vint lui transpercer le torse. Une expression abasourdie sur le visage, le fils aîné de la famille royale de Svandia s’écroula sur le ventre, dans un bruit sourd.

Ilm arriva derrière, et lacéra le dos de Byorn, ratant sa tête de peu. Il ne la manqua pas de son second coup et vint guillotiner le soigneur, dernier survivant de son équipe.

– Et c’est un ACE réalisé par la Khain Corporation ! hurla le speaker, comme déchaîné par cet affrontement sanglant. L’équipe pourtant en difficulté se relance complètement dans le match !

Il fallait réagir, tout de suite. D’un signe de tête entendu, Ilm, Jördnyr et Molly se mirent en mouvement et, profitant du laps de temps créé par la mort de leurs ennemis, s’empressèrent de verrouiller, l’un après l’autre, les trois points de victoire. Puis ils rentrèrent à la base, où leur seul coéquipier décédé les attendait.

– Bravo, Molly, félicita le capitaine. Tu nous a tous sauvés. Bon, maintenant qu’on a notre avantage, on le lâche plus.

Et ils repartirent en avant. Si tout se passait bien, à partir de maintenant, ils n’auraient même plus besoin du Juge.

Il semblait ne plus y avoir aucun regard pour Ilm, comme si son aura d’invincibilité s’était évaporée en quelques instants. C’était sa deuxième erreur de la partie. Une fois qu’on était véritablement poussé dans ses retranchements, les choses devenaient soudainement beaucoup plus difficiles à gérer. Le jeune homme, qui était si sûr de lui jusqu’alors, s’en rendait compte à présent.

Mais ses erreurs ne faisaient que renforcer le reste. Sa soif de reconnaissance. Sa soif de sang. Et la volonté de détruire le Synarque.

Il en était si proche désormais ! Il ne pouvait plus laisser passer l’occasion d’atteindre son objectif. Bientôt six ans qu’il attendait ça.

Six ans !

La Khain Corporation avait repris le dessus, et ne comptait plus se faire avoir. Ils étaient désormais revenus dans l’un des scénarios positifs de Brynja, et leur organisation avait été légèrement modifiée : tandis qu’un groupe de trois joueurs se concentrait sur la sécurisation d’un maximum de points de contrôle, le quatrième joueur, en l’occurrence Molly, parcourait l’arène pour délivrer aux autres des informations à distance sur la position des différents ennemis.

Arriva enfin le moment où le pourcentage du bouclier d’énergie protégeant la base de la Garde Synarchique et son Cœur Énergétique tomba à 0. Une sorte de bruissement électromagnétique se fit entendre, et la légère luminescence bleutée que l’on pouvait apercevoir de ce côté de l’Arène d’Arkashan disparut. Leurs ennemis étaient à présent presque à nu. Presque, car il fallait encore, pour la Khain Corporation, détruire une des deux tourelles protectrices qui défendaient les entrées nord et sud de la base, pour pouvoir entrer dans celle-ci.

– On y arrive… lâcha Jördnyr en soupirant. Allez, on en finit, maintenant !

Sa déclaration fut accueillie par un cri approbateur de ses trois coéquipiers. Ils se dirigèrent ainsi, comme un seul homme, dans la direction de leur dernier objectif du match.

Évidemment, la Garde Synarchique était aux abois. Deux joueurs gardaient chaque entrée, il ne fallait rien laisser passer. Mais seuls deux membres de la Khain Corporation, Ilm et Molly, arrivèrent à leur niveau. Au lieu de brandir son katana dans un but guerrier, le jeune homme sortit une arme à distance d’un petit holster. C’était le même pistolet qu’avait porté Saga au début de la partie.

Ils s’approchèrent et la tourelle, les ayant repérés, les cibla et commença à tirer. Les membres de la Garde n’avaient pas d’autre choix que de leur bondir dessus, et un combat s’engagea. Ce fut à ce moment que Jördnyr et Jasper sortirent de derrière le mur du couloir menant au point de victoire ennemi, et se ruèrent sur Saga et Thror. Quelques secondes plus tard, tous deux étaient morts, et la Khain Corporation assiégeait la tourelle.

Et comme ils l’avaient prévu, il n’y avait toujours personne d’autre dans la base. Leur tour était de faire croire que deux joueurs s’occupaient d’une tourelle tandis que deux autres tentaient, une troisième fois, de tuer le Juge pour s’approprier son amélioration et plier le match. Cela avait pour objectif de forcer les deux autres membres de la Garde Synarchique à s’y rendre. Et leur plan, somme toute extrêmement simple, avait fonctionné.

Devant eux se dressait le Cœur Énergétique de leurs ennemis. Ils n’avaient plus qu’à le détruire, et ils l’emporteraient. La Garde Synarchique connaîtrait sa première défaite depuis très longtemps, et la Khain Corporation serait auréolée de gloire.

Mais pour Ilm, ce n’était pas suffisant. Il ne pouvait pas juste gagner comme ça. Il avait fait bien trop d’erreurs qui avaient failli mener à leur perte. Si défaite il y avait eu, il en aurait été la cause. Il devait faire un coup d’éclat – il le devait. C’était son rôle, c’était son ambition. Aussi n’attendait-il qu’une et une seule chose : que Ragnar et Byorn reviennent avant qu’ils n’en aient fini.

Il voulut hurler de joie lorsque ce fut le cas, et que les deux guerriers survivants de la Garde Synarchique se précipitèrent vers leurs adversaires pour tenter d’endiguer la chute. Jördnyr, Molly et Jasper ne firent même pas attention à eux. D’une seconde à l’autre, Saga et Thror reviendraient à la vie, et auraient une petite chance de prévenir leur défaite. Il fallait en finir avant.

Ilm était sourd au bon sens. Un nouveau sourire se dessina sur son visage. Et il était carnassier. Prenant appui sur ses jambes, il bondit comme une furie sur ses deux adversaires, en dégainant ses katanas, prêt à trancher les chairs.

Mais soudain, il s’immobilisa.

Tout le monde, en fait, venait de s’immobiliser. La voix du speaker s’éleva alors :

– Et c’est TERMINÉ ! La Khain l’a fait ! Ils ont réussi ! Et c’est finalement le dauphin des Games of Glory qui reprend la tête, après avoir fait tomber l’équipe la plus victorieuse de toute l’histoire ! Le jeune Kaelder n’a pas réussi une prouesse inimaginable, mais il a bel et bien porté chance à ses coéquipiers – car, oui, c’est aussi sa série de victoires personnelle qui vient se prolonger encore !

La dernière phrase fit au jeune homme l’effet d’un coup de poignard. La chance. C’était tout ce à quoi on le réduisait désormais. Ils avaient gagné, il aurait dû s’en réjouir !

Mais ce n’était pas héroïque.

Il se sentait plus faible que jamais. Et pourtant, il venait d’atteindre la porte d’entrée qu’il avait tant attendue. Cette victoire était son ticket pour la passer. Il allait enfin le rencontrer. Il allait rencontrer le Synarque.